illustration badeau marque

Bentley

L’histoire de Bentley se résume grâce à un homme, Walter Owen Bentley.
Ingénieur à la Great Northern Railway, le jeune W.O Bentley montra beaucoup plus d’enthousiasme pour la compétition que pour les locomotives.
À moto puis en voiture, il se créea une jolie réputation de pilote et fort de cette notoriété, il se lança, avec l’un de ses frères, dans le commerce automobile.
Avec la déclaration de la Première Guerre Mondiale, Bentley orienta ses activités vers la production de moteurs d’avion qui comptèrent parmi les plus performants de l’époque.
La somme qu’il reçut du Ministère de la Guerre, en paiement, lui fournit le capital initial de l’usine automobile qui allait porter son nom.
La première 3 litres, moderne et performante avec sa culasse multisoupapes et son arbre à cames en tête fut présentée dès 1919.
Soucieux du moindre détail, Bentley lui fit subir quantité de tests intensifs, et elle ne fut commercialisée qu’à l’automne 1921.
Cette firme se fit ensuite connaître par plusieurs victoires aux 24 Heures du Mans (1924, 1927, 1928, 1929, 1930).
Mais la mise en construction de la coûteuse 8 litres, conjuguée aux effets de la crise économique de 1929, porta le coup de grâce à Bentley.
En dépôt de bilan, la firme fut alors reprise par Rolls-Royce en 1931 et les gros modèles Bentley seront abandonnés au milieu des années 30.
En 1949, Bentley sort la série R, qui était en tout point identique à la Rolls-Royce Silver Dawn, à la calandre près. Cette voiture fut remplacée en 1955 par la série S, identique à la Rolls-Royce Silver Cloud, sortie au même moment. En 1980, la Mulsanne (et non la série U) remplaça la série T. Cette nouvelle Bentley reprenait cette fois la carrosserie de la Rolls-Royce Silver Spirit, sortie la même année. Son nom évoquait les victoires de Bentley aux 24 Heures du Mans, entre les deux guerres.
Mais ce que l’on doit retenir pour distinguer réellement ces deux marques automobiles est que Bentley se distingua en proposant des versions plus « sportives », en souvenir du passé glorieux de la marque. C’est ainsi qu’apparut en 1952 le coupé Continental, à l’arrière fuyant, qui devait inspirer la ligne des Silver Cloud et Bentley série S, trois ans plus tard.
La firme Bentley proposa à partir des années 90 des versions à moteur Turbo, réaffirmant par là même le caractère plus sportif des Bentley. Depuis lors, les ventes de Bentley sont supérieures à celles de Rolls-Royce. Il est vrai que Rolls-Royce ne produit plus que des berlines, alors que Bentley produit des berlines, des coupés et des cabriolets.
En 1998, est lancée l’Arnage, qui remplace la Mulsanne. Son moteur V8 provient cette fois de chez BMW. La même année, Bentley est rachetée par Volkswagen, alors que Rolls-Royce est en même temps cédée à B.M.W. La séparation des deux marques liées depuis 1931, est l’un des évènements les plus étonnants de ces dernières années dans le domaine de l’industrie automobile.
Explication du choix du logo de Bentley :
Un B pour Bentley encadré d’une paire d’ailes en référence à l’activité aéronautique de Walter Bentley pendant la Première Guerre Mondiale.