illustration badeau marque

MG

Les initiales MG sont à l’origine issus du nom complet Morris Garage, un distributeur de voiture à Oxford. Le design de ces petites voitures de sport est réalisé par Cecil Kimber, qui, dans ses débuts rejoint la société d’Oxford en tant que directeur des ventes en 1921 puis directeur général en 1922.
La date de création de cette société anglaise est approximative car certaines voitures possédaient déjà le badge MG en 1923 alors qu’officiellement, le constructeur prétend que la société fut créée en 1924.
À l’origine MG était en quelque sorte un « simple » atelier de carrosserie car les 1er modèles MG étaient des modèles Morris recarrossés. Face à la demande grandissante de ces modèles re-carrossés, cela obligea le constructeur à déménager dans de nouveaux locaux.
D’évolution en évolution, en 1928, la notoriété de la société était suffisamment importante pour qu’elle puisse avoir sa propre identité, séparée du Morris Garages d’origine. Le M.G. Car Company Limited fut créé en mars de la même année et en octobre, elle présentera son premier stand à l’exposition automobile de Londres.
Pendant ces années de gloire (dans ses débuts) MG c’était aussi la compétition automobile car en 1930 le petit constructeur proposait déjà des séries spéciales préparées pour la course automobile avec pour commencer la « type C «, puis la type Q en 1934 fabriquée et vendue aux passionnés qui recevait une assistance importante de la part de MG.
Malgré la fin de l’époque compétition de MG suite à la fusion avec Morris Motors, MG a quand même gardé un pied dans les voitures de sport en créant une série de voitures expérimentales pour décrocher plusieurs records du monde de vitesse avec Glodie Garner dépassant les 320km/h dans une EX135 (un 1100cc) le tout en 1939, une réelle prouesse pour l’époque.
Suite à ces records et après la Seconde Guerre mondiale, les tentatives de records de vitesse reprendront avec les records en 500 cc et en 750 cc décrochés à la fin des années 1940. La décision fut alors prise de revenir en compétition automobile et une équipe de MGA fut présentée lors de la course tragique des 24 Heures du Mans en 1955, la course avec l’accident le plus important de l’histoire.
MG possède un réel patrimoine historique en compétition car en plus des records de vitesses et courses d’endurance, la marque britannique était présente dans toute sorte de catégorie même les plus spéciales, MG était la dernière marque étrangère à avoir concouru à la NASCAR, avec le pilote Smokey Cook en 1963. Après un 2eme essai en endurance aux 24h du Mans qui n’a pas été concluant pour l’écurie sportive, MG Sport-Racing couru le championnat britannique de voiture de tourisme (BTTC) avec une MG ZS de 2001 à 2003 comme équipe d’usine. En 2004, WSR participa avec une MG ZS en tant qu’équipe privée et continue les courses automobiles avec de nombreuses victoires à ce jour. Aujourd’hui le mythe MG est toujours présent du côté de l’Angleterre avec Le MG British Rallye Challenge qui se poursuit encore aujourd’hui malgré la liquidation en 2005 de MG Rover qui met fin à la vie agitée du petit constructeur de voiture de sport, MG.