illustration badeau marque

Rolls-Royce

S’il peut paraître arrogant, le célèbre slogan Rolls-Royce « Best car in the world » reflète l’exigence du créateur de la marque.
Cette célèbre marque automobile luxueuse est due à Henry Royce et Charles Rolls tous deux passionnés d’automobile :
• H. Royce s’est amusé à acquérir des voitures, les décortiquer pour créer des prototypes, copies perfectionnées de la voiture française afin d’améliorer la qualité de fabrication jugée insuffisante sur les modèles décortiqués.
• C. Rolls, jeune aristocrate et pilote de talent à ses heures, a créé une entreprise de négoce d’automobiles à Londres
Une fois rencontré, les deux décident de collaborer ensemble ; Royce prépare de nouvelles voitures pour le salon de Paris de 1904 exposées sous le nom de Rolls-Royce.
Lancée en 1904, la 10 HP est la première Rolls-Royce qui est motorisée par un bicylindre de deux litres développant 12 ch à 1000 tr/mn, elle roule à 65 km/h.
En 1905, elle est épaulée par la 15 HP équipée d’un trois cylindres de 3,1 litres et 15 ch, ainsi que par la 20 HP dotée d’un quatre cylindres de 4,1 litres (20 ch). Soit trois modèles, ce qui est beaucoup pour un petit constructeur débutant.
L’année 1906 est marquée par la victoire de la marque au Tourist Trophy, ainsi que par la création de deux prototypes à moteur V8, qui resteront sans lendemain.
Durant la Première Guerre mondiale, Rolls-Royce fabrique des moteurs d’avion dont le célèbre Eagle, un V12 de 20,4 litres.
Malgré son expérience dans la conception de voitures, c'est sans doute ce moteur d'avion qui a le plus contribué à l'excellence de la marque dans ce domaine.
En 1931, Rolls-Royce acquiert Bentley mis en liquidation judiciaire.
La firme de Derby se félicite d’absorber un rival dangereux.
Mais ce n'est que lorsqu’elle entre dans la phase de production d’après-guerre, en 1946, que Rolls-Royce commence à construire et à commercialiser des voitures finies. La première voiture entièrement fabriquée par Rolls-Royce fut la Silver Dawn, une élégante berline quatre portes de grande taille, produite entre 1949 et 1955.
Dans les années 90, les constructeurs allemands Volkswagen et BMW sont deux sociétés qui ont de longue date participée financièrement à Rolls-Royce et qui font passer cette participation à la vitesse supérieure quand BMW a dû faire face à la surenchère de Volkswagen (430 millions de livres sterling contre 340 millions) suite à une tentative d’acquisition de Rolls-Royce.
BMW acquit le nom et le logo Rolls-Royce, tandis que Volkswagen remporta les droits sur la statuette mascotte et la calandre.
La presque union des deux constructeurs allemands fut cependant rompue en 2003, lorsque BMW fut autorisé à produire des modèles de A à Z sous l’étiquette Rolls-Royce.
La Phantom VII de 2003 fut donc la première Rolls-Royce construite entièrement sous l’égide de BMW. Ce modèle est réputé comme ayant relancé la réputation de la marque anglaise comme constructeur de voitures de luxe.